Ralentir certains spermatozoïdes pour choisir le sexe du bébé ?

Agence Science-Presse
Le Franco
On n’en est pas encore là. Mais plusieurs chercheurs s’inquiètent déjà de la porte que vient d’ouvrir l’équipe de Masayuki Shimada, de l’Université d’Hiroshima, au Japon : ils ont d’abord identifié 500 gènes qui sont actifs dans les spermatozoïdes transportant le chromosome X, et qui ne le sont pas …